Conséquences des inégalités Femmes / Hommes sur le montant des retraites

En 2013, la présidente du comité des femmes de la FERPA (Fédération Européenne des Retraités et des Personnes âgées) a proposé aux pays adhérant à la FERPA un questionnaire pour tenter d’évaluer les différences de retraites perçues par les femmes et les hommes en Europe.

10 pays ont répondu à cette étude.

La comparaison est donc limitée.

Toutefois, quelques analyses :

• L’espérance de vie pour les femmes se situe autour de 85 ans dans 3 pays dont la France et près de 82 ans dans les autres pays

• Par contre, en bonne santé, l’espérance de vie est nettement inférieure, elle voisine les 62 ans

• L’âge légal de départ en retraite est supérieur à 62 ans, l’âge de légal en France

• L’écart des salaires femmes / hommes va de 6,50 % en Pologne à 27 % en France

• Mais cet écart est beaucoup plus important au niveau des retraites : de 24 % en Pologne à 39 % en France

• Dans beaucoup de pays, les retraités en dessous du seuil de pauvreté sont très nombreux jusque 40 % en Grèce (en France 8,3 % des femmes de moins de 74 ans vivent en dessous du seuil de pauvreté et 7,9 % des hommes).

En France, la différence de pension entre les femmes et les hommes diminue.

Les premières perçoivent une pension de 1 007 euros, contre 1 660 euros pour les seconds. La retraite des femmes est donc inférieure de 39 % à celle des hommes.

L’activité des femmes étant plus importante, cet écart tend à baisser depuis 2004, où il atteignait 45 %.

Il se réduit encore si l’on ajoute les pensions de réversion et les majorations pour enfants : la retraite brute moyenne des femmes s’élève ainsi à 1 297 euros par mois en 2014, inférieure de 25 % à celle des hommes.

Résultat complets du questionnaire

L'Unsa à votre service