Le Compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P) enfin appliqué

29 juin 2016 - Mesure essentielle de la loi garantissant l’avenir et la justice du système de retraite du 20 janvier 2014, le compte personnel prévention de la pénibilité (C3P) va enfin être pleinement appliqué.

Ainsi, après la mise en place des quatre premiers critères de pénibilité au 1er janvier 2015, les 6 derniers critères vont être mis en œuvre ce vendredi 1er juillet 2016.

Pour l’UNSA, la création du compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P) répond à une forte revendication syndicale. La pénibilité a en effet des effets délétères sur la santé des salariés qu’il s’agit de prévenir et de compenser.

Ainsi, les salariés exposés à des facteurs de pénibilité pourront notamment partir plus tôt en retraite. Ouvrant des droits à formation, le C3P peut également faciliter des évolutions ou reconversions professionnelles. Il peut enfin permettre des aménagements en fin de carrière. Son financement constitue par ailleurs une incitation pour que les employeurs s’attèlent à mettre en place des mesures de prévention de la pénibilité.

Le C3P est donc un acquis social important pour les salariés. Pour l’UNSA, sa mise en oeuvre pleine et entière constitue une mesure de justice sociale.

Depuis le 1er janvier 2015, date de la mise en place des quatre premiers critères, 500 000 salariés ont déjà pu cumuler des points sur leur C3P.

Pour l’UNSA, il faut à présent que l’entrée en vigueur des six derniers critères devienne effective pour les salariés.

C’est pourquoi l’UNSA, dans les branches et les entreprises veillera, dès à présent, à ce que tous les salariés concernés puissent en bénéficier.

L'Unsa à votre service

Créer une section UNSA Télécharger
Se former TPE
UNSA-Info UNSA-Info
UNSA-Retraités Lire
Voir-écouter Nous contacter
Nos experts Acheter
CES