Le fait syndical en entreprise : des propositions de l’UNSA, la CFDT et Terra Nova

Depuis 1968, la France tente de rattraper son retard dans la reconnaissance du fait syndical en entreprise.

Une accélération a été donnée au dialogue social national en 2007 (loi Larcher), amplifiée en 2012 (conférences sociales et accords interprofessionnels), qu’il faut maintenant poursuivre. Le dialogue social d’entreprise a été récemment largement renforcé : légitimation des organisations syndicales représentatives par le vote des salariés en 2008, création de la base de données économiques et sociales en 2013, refonte des informations-consultations et négociation de l’agenda social d’entreprise en 2015, renforcement de la négociation d’entreprise en 2016…

Cette reconnaissance est en effet à la fois une avancée démocratique et un impératif de compétitivité. Car comme le disait Jean Auroux, ancien Ministre du Travail, « l’entreprise ne peut plus être le lieu du bruit des machines et du silence des hommes ».

Lire la note Terra Nova-CFDT-Unsa sur le fait syndical en entreprise

L'Unsa à votre service