Quatre dispositifs

L’accès de salariés à des actions de formation professionnelle continue est assuré à l’initiative de l’employeur :
• dans le cadre du plan de formation de l’entreprise
• dans le cadre de la période de professionnalisation qui peut éventuellement abonder le compte personnel de formation (CPF)

A l’initiative du salarié :
• dans le cadre du congé individuel de formation (CIF), du congé de bilan de compétences, du congé pour validation des acquis de l’expérience (VAE) ou dans le cadre du compte personnel de formation (CPF).

La loi du 5 mars 2014 qui a réformé la forrmation professionnelle créée un nouveau droit :
• Le conseil en évolution professionnel (CEP) :
-  Le CEP permet un accompagnement personnalisé à tous les actifs salariés ou demandeurs d’emploi. Ce CEP peut donc être articulé au CPF (compte personnel formation) et aux autres dispositifs de formation existants.
-  Cinq opérateurs ont été désignés sur le plan national pour cet accompagnement des actifs : Pôle emploi, CAP emploi, les Missions locales, l’APEC, le réseau des Fongecif et des Opacif (pour les salariés).

Par ailleurs, le CPF va être intégré, dès janvier 2017, dans le Compte personnel d’activité (CPA) au même titre que le C3P (compte personnel de prévention de la pénibilité) et le Compte engagement citoyen.


mai 2016

L'Unsa à votre service

Créer une section UNSA Télécharger
Se former TPE
UNSA-Info UNSA-Info
UNSA-Retraités Lire
Voir-écouter Nous contacter
Nos experts Acheter
CES