La loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » votée, la vigilance est de mise…

 
Éditorial du "Form prof" n° 163

La loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a été promulguée par le Président de la République le 5 septembre 2018.

Ce texte comporte un volet formation professionnelle, apprentissage, assurance chômage mais aussi égalité professionnelle Homme/Femme, handicap et travail détaché.

En attente d’une centaine de décrets à paraître d’ici la fin de l’année, pour l’UNSA, les contours du système de la formation professionnelle et de l’apprentissage restent encore flous pour juger de son opérationnalité effective.

L’UNSA était favorable à la simplification du système au service des actifs et de la sécurisation de leur parcours professionnel. Cependant, la philosophie générale de cette nouvelle réforme, réside dans la capacité de chaque actif à être autonome et se saisir de son employabilité.

Or, les actifs, en fonction de leurs parcours personnel et professionnel n’ont pas tous les mêmes facilités à accéder à leurs droits, notamment les personnes les plus éloignées de l’emploi qui ont le plus besoin de se former.

Pour l’UNSA, l’accompagnement prévu dans cette réforme n’est pas au rendez-vous des ambitions affichées.

Dès le 1er janvier 2019, le système sera transformé avec notamment la création de France Compétences et des Opérateurs de Compétences qui remplaceront les OPCA.

Avec le soutien de son centre de formation et ses experts, l’UNSA accompagnera ses militants afin qu’ils se saisissent dès à présent du sujet au sein de leur entreprise, dans les branches et dans toutes les instances paritaires.

La formation tout au long de la vie et la sécurisation des parcours sont dans l’ADN de l’UNSA. Les enjeux sont importants pour les actifs, transformons l’essai !

Form prof 163

Vanessa JEREB
Secrétaire nationale

L'Unsa à votre service