Métiers en tension : Quelles actions dans les territoires ?


https://www.unsa.org/2026

Stéphane Faucogney Secrétaire général adjoint de l’UNSA Bourgogne Franche Comté, Conseiller CESER et CREFOP détaille les actions mises en place dans sa région sur le sujet des métiers en tension.
 
 
 
 

- Au sein du CREFOP, comment les partenaires sociaux sont-ils associés aux travaux prospectifs sur les besoins en compétences ?

Ce sujet est abordé au sein de la commission Emploi-Sécurisation des parcours professionnels. La Région Bourgogne Franche Comté a confié au CARIF OREF « Emfor BFC » la réalisation d’études prospectives sur les besoins.
L’objectif de ces travaux est d’accompagner l’aide à a décision en faveur des actifs, des entreprises sur le territoire.
Cela permet aux membres de la commission d’avoir les éléments nécessaires pour analyser finement la situation socio-économique de la région.
Cela nous permet aussi de mieux identifier les enjeux et les besoins en formation nécessaires à la montée en compétences des actifs.
Les mutations économiques, et une dynamique du marché du travail local difficile à appréhender avec de fortes disparités territoriales, contraignent les entreprises à constamment adapter leurs besoins en compétences.
Il en demeure des difficultés de recrutement sur certains métiers. La réponse à ces difficultés pour les entreprises constitue un des enjeux du Plan d’investissement dans les compétences (Pic). Sa déclinaison régionale, le Pacte régional d’investissement dans les compétences (Pric), est élaborée autour de trois axes dont celui de "Proposer des parcours qualifiants vers l’emploi, renouvelés dans leur contenu au regard des besoins de l’économie en temps réel et de façon prospective" dans lequel s’inscrivent les travaux sur les métiers en tension.
C’est ensuite le bureau du Crefop dont l’UNSA ne fait pas partie qui valide et met à jour la liste des métiers en tension et ceux qui sont soumis à de fortes évolutions liées aux mutations numériques et écologiques.

- Comment au sein du CREFOP, le dialogue social intersectoriel est -il organisé ? Quelles actions stratégiques de filières sont mises en œuvre ?

Le dialogue intersectoriel est surtout organisé au sein du bureau. Par exemple, sur la filière bois, l’accompagnement des entreprises du secteur pour renforcer leur compétitivité se traduit par un plan d’actions dans le cadre d’un Engagement de développement des compétences (EDEC).
Cet EDEC s’appuie sur du cofinancement Etat, Régions, OPCO. Les actions concernent des formations pour s’adapter aux évolutions technologiques de la filière.

- Comment comptez-vous promouvoir au sein de votre territoire les métiers en tension ?
A l’initiative de la Région Bourgogne-Franche-Comté, le service public régional de l’orientation tout au long de la vie SPROTLV est organisé pour garantir à toute personne l’accès à une information gratuite, complète et objective sur les métiers, les formations, les certifications, les débouchés et les niveaux de rémunération, ainsi que l’accès à des services de conseil et d’accompagnement en orientation de qualité et organisés en réseaux.
Pour ce faire, le SPRO s’appuie sur des lieux d’accueil organisés en réseau et reconnus par la Bourgogne-Franche-Comté.
Toutes ces structures sont capables de délivrer un premier niveau d’information sur toutes questions liées à la formation et à l’orientation professionnelle, elles sont en mesure de renvoyer le public auprès de l’organisme compétent en fonction de la demande du public.

L'Unsa à votre service

Actualités Céfu
TPE Retraités
UNSA-Info Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils Vos Droits