La conjoncture économique au 3ème trimestre 2016 vue par l’UNSA

Chaque trimestre, l’UNSA et son partenaire l’ORSEU analysent les données économiques publiées notamment par l’INSEE concernant la période précédente.

Au 3e trimestre 2016, il ressort que la situation économique en France est marquée par une légère amélioration de la croissance économique et une très nette progression de l’emploi.

Pour lire l’analyse conjointe de l’UNSA et d’ORSEU, cliquer ici.

Le PIB n’a progressé que de 0.2% après -0.1% au 2e trimestre. Ce résultat décevant est à imputer à la stagnation de la consommation et de l’investissement depuis deux trimestres.

De leur côté, les exportations qui représentent plus d’un quart de la production nationale ont augmenté timidement (+0.7%). On peut parler d’une panne de la croissance depuis deux trimestres.

Pourtant, l’emploi n’a jamais autant progressé. Le nombre de créations nettes d’emplois salariés (hors statut de fonctionnaire) dépasse le seuil de 200 000 durant les 4 derniers trimestres.

Tous les secteurs ont contribué à la création d’emplois y compris l’industrie et la construction. Dans ces deux derniers secteurs, l’emploi en CDI certes diminue, mais moins fortement.
En incluant l’intérim, le nombre de travailleurs dans l’industrie (salariés et intérimaires) augmente sensiblement, et cela pour la première fois depuis 2007.

La même tendance est observée dans la construction dont l’activité s’améliore depuis le début de l’année. Cette reprise dans la construction illustre parfaitement l’amélioration des anticipations des ménages sur leur avenir.

Cette projection positive des ménages dans le futur est un facteur favorable pour la consommation et la croissance.

Mais, cela ne concerne qu’une partie de la population. Celle qui a un travail stable mieux rémunéré et ayant une capacité d’épargne. Une autre partie de la population, non négligeable, est réduite à l’emploi précaire et/ou voit son revenu évoluer faiblement.

3ème trimestre 2016

De ce constat mitigé, on retient la nécessité d’une politique économique plus volontariste en termes d’investissement, d’innovation et de formation professionnelle afin de consolider la timide croissance économique et de préparer l’avenir.

L'Unsa à votre service