Libye : Réduits·es en esclavage parce que noirs·es

Le 14 novembre dernier, le monde découvrait avec stupéfaction ce que des ONG savaient et dénonçaient : la vente de migrants noirs sur des marchés aux esclaves en Libye.

Aux côtés d’artistes, d’intellectuels et de militants épris de liberté, Luc Bérille, secrétaire général de l’UNSA, a signé un appel interpellant ceux qui, par leur silence ou leur complicité passive, laissent le crime se déployer depuis plusieurs années :
http://abolition.wesign.it/fr

L'Unsa à votre service