Assurance chômage : l’UNSA saisit à nouveau le Conseil d’État


https://www.unsa.org/2022

Le Gouvernement revient à la charge avec un nouveau décret pour appliquer la modification du montant des indemnisations des demandeurs d’emploi dès le 1er octobre. L’UNSA saisit de nouveau le Conseil d’État.

Le Conseil d’État a déjà annulé ou suspendu deux fois les tentatives du Gouvernement de baisser les allocations chômage des demandeurs d’emploi ayant alterné période de travail et d’inactivité.

Pour autant, l’exécutif n’a pas modifié une virgule de son projet de modification du calcul du salaire journalier de référence (SJR).

Pire, il publie ce décret la veille de son application, contraignant les actions juridiques, et sans attendre la décision du Conseil d’État sur le recours au fond porté par les organisations syndicales, dont l’UNSA, en mai dernier.

Le Gouvernement argue d’une meilleure situation économique et de l’emploi pour justifier une application dès le 1er octobre du nouveau calcul. Or, il y avait encore en août 2021 plus de 350 000 demandeurs d’emploi supplémentaires par rapport à la situation d’avant-crise sanitaire.

Rappelons qu’avec ce nouveau mode de calcul du SJR, plus d’un million de demandeurs d’emploi auront une allocation chômage inférieure, jusqu’à 40%, voire plus en cas d’activité réduite. Cette nouvelle règle induit, par ailleurs, une rupture d’égalité entre des actifs ayant travaillé la même durée.

Face à l’entêtement du Gouvernement, l’UNSA reste déterminée à empêcher la mise en place de cette réforme injuste !

Laurent Escure, Secrétaire Général de l’UNSA

Contact presse :
Vanessa Jereb, Secrétaire Générale Adjointe

L'Unsa à votre service

Actualités Céfu
TPE Retraités
UNSA-Info Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils Vos Droits