Constitutionnalisons la Sécurité sociale !

Laurent Escure, Secrétaire général de l’UNSA est signataire pour l’UNSA, avec la CFDT, la CGT, et la FSU d’une tribune pour soutenir « l’initiative de faire entrer la Sécurité sociale dans la Constitution avec ses principes fondateurs. »


Arrêts de travail : l’UNSA conteste le remède de la Cour des comptes

Dans son tout récent rapport sur l’organisation territoriale des soins de premier recours, la Cour des comptes propose d’instaurer un délai de carence d’un ou deux jours non indemnisable pour les arrêts de travail de très courte durée. L’UNSA s’oppose à cette préconisation qui fait porter un risque sur la santé des travailleurs et ne résout en rien le problème persistant de l’accès aux soins dans notre pays.


La « solidarité à la source » est-elle possible ?

Pour faciliter l’accès aux droits, l’UNSA propose de passer du droit quérable à une logique de droits automatiques. Cela pourrait permettre de limiter fortement le non recours à ces droits sociaux qui s’élève aujourd’hui à plus de 30% pour le seul RSA. C’est ce qu’envisage le gouvernement pour le RSA et la prime pour l’activité (PPA).


L’UNSA refuse la stigmatisation des malades

Alors que le gouvernement cherche partout où faire des économies, la piste visant à revoir la prise en charge des arrêts maladie revient dans l’actualité. L’UNSA y est totalement opposée. Non seulement cette piste stigmatise les malades, mais elle met aussi en péril leur santé.


L’UNSA condamne les coupes budgétaires

À la surprise générale, le ministre de l’Économie et des Finances a annoncé hier 10 milliards d’économies immédiates. L’UNSA réprouve cette annonce qui touche tous les secteurs et notamment celui de la santé.


Augmentation des franchises médicales et des participations forfaitaires : l’UNSA vote contre au Conseil de l’Assurance maladie

Tandis que le pouvoir d’achat d’une majorité de la population ne cesse de se dégrader, le gouvernement a rédigé un projet de décret visant à doubler le montant des franchises médicales et des participations forfaitaires restant à la charge des malades et non pris en charge par les complémentaires santé. L’UNSA condamne ce projet, dénonce la stigmatisation des malades et la double peine qui leur est imposée et exprime ses craintes pour les années à venir.


Le Gouvernement s’attaque une nouvelle fois aux retraites

Alors que le passage en force sur la réforme des retraites a laissé des traces, le Premier ministre et son gouvernement semblent décidés à s’attaquer aux plus précaires. L’UNSA s’oppose à la précarisation des plus fragiles et s’étonne de voir apparaitre une nouvelle mesure « retraite » quelques mois seulement après la promulgation d’une réforme particulièrement injuste pour les travailleurs.



L’UNSA demande des garanties d’accès au DUERP

La loi du 2 août 2021 pour renforcer la prévention en santé au travail prévoit une obligation pour les employeurs de déposer leur DUERP sur un portail numérique. Cependant, des « difficultés » liées à la mise en œuvre opérationnelle semblent remettre en cause cette disposition. L’UNSA demande des garanties afin que les travailleurs puissent faire valoir leurs droits.


AME : un nouveau rapport confirme son utilité

Depuis des années, l’UNSA dénonce les tentatives de démantèlement de l’Aide Médicale d’État (AME) à laquelle peuvent prétendre - sous conditions - les étrangers en situation irrégulière sur le territoire français. Un nouveau et énième rapport, commandé par la Première ministre, vient confirmer l’utilité de ce dispositif pourtant maintes fois remis en cause.





Taxe « lapin » : l’UNSA attend plutôt des mesures contre les déserts médicaux

Le Sénat vient de voter un amendement au projet de loi de financement pour la Sécurité sociale 2024 visant à pénaliser les assurés qui n’honorent pas leurs rendez-vous médicaux. L’UNSA s’interroge sur une telle mesure et demande à tout le moins qu’elle soit renvoyée vers la négociation conventionnelle avec les médecins libéraux et vers un avis du Conseil de la CNAM.


Fin de vie, le temps est venu pour une loi

En 2016, la loi Claeys – Léonetti fixait en partie le cadre règlementaire de la fin de vie. Elle mettait l’accent sur le droit pour chacun et chacune de bénéficier de soins palliatifs et d’un accompagnement approprié par la prise en compte de la volonté de la personne consignée dans les directives anticipées.



Agirc-Arrco : la priorité est de revaloriser les pensions de retraite complémentaire.

Alors que la dernière séance de négociations sur l’Agirc-Arrco s’ouvre ce mercredi 4 octobre, l’UNSA tient à réaffirmer ses revendications.

Si pour l’UNSA l’équilibre du régime doit être assuré, la préservation du pouvoir d’achat des retraités et des salariés est une priorité.

Elle réaffirme que l’indexation des pensions complémentaires doit être calquée sur l’inflation.


Mayotte : il n’y a plus d’eau au robinet !

La crise de l’eau s’aggrave à Mayotte et on ne réalise pas l’ampleur de la situation dramatique de ce département français.
Sécheresse importante, infrastructures datées et non remises en état, le quotidien des Mahorais tourne au calvaire.
La pénurie d’eau est telle que des mesures de restriction très dures sont mises en place.


Pacte des solidarités : un remake de la stratégie précédente

Après neuf mois d’attente et plusieurs reports, le gouvernement a enfin présenté lundi 18 septembre son Pacte des solidarités. Il est présenté dans un contexte où la pauvreté touche 9,2 millions de personnes, soit près de 15% de la population selon l’INSEE. Des milliers de personnes tentent d’appeler chaque soir le 115 sans se voir proposer de solutions d’hébergement et 2 000 enfants dormaient dans la rue cet été.




L’UNSA opposée à la baisse de remboursement des soins dentaires

L’UNSA apprend ce jour dans la presse que le gouvernement et la Direction de la Sécurité sociale (DSS) prévoiraient de baisser le remboursement de la part Sécurité sociale sur les soins dentaires de 70% à 60%. A ce stade, notre organisation syndicale condamne cette décision qui aurait forcément un impact sur les assurés sociaux.


Communiqué intersyndical du 15 juin 2023

Continuons à agir !

Après 6 mois de grèves, d’une mobilisation historique par sa durée et par l’ampleur des manifestations, l’exécutif a décidé d’imposer sa réforme des retraites en empêchant une nouvelle fois les parlementaires de voter. Ce nouveau déni de démocratie, les nombreux passages en force, malgré le rejet massif de la population laisseront des traces profondes. Hier encore, le conseil de l’Europe s’est interrogé sur l’ingérence significative de l’exécutif suite à l’utilisation en France de l’article 49.3.


Déserts médicaux : l’UNSA déplore une occasion manquée

Lors de son congrès réuni à Dijon début juin, l’UNSA réaffirmait la nécessité d’assurer à tout citoyen le droit d’accéder à des soins de qualité et de proximité quel que soit son lieu de résidence. Un amendement transpartisan à la proposition de loi Valletoux sur l’accès aux soins répondait enfin à notre revendication. Mais, une fois encore, l’Assemblée nationale a rejeté cette proposition.


Qualité de vie au travail : une semaine 2023 axée sur les transitions

La semaine annuelle pour la qualité de vie et des conditions de travail (QVCT) se déroule du 19 au 23 juin. Cette année, elle a pour thème « Transitions et travail, on en parle ? ». Pour l’UNSA, c’est une nouvelle fois l’occasion de remettre la santé, la qualité de vie et des conditions de travail au cœur du dialogue social.


Accord sur la branche AT-MP : vers plus de prévention au travail ?

Après des mois de négociations, les partenaires sociaux ont abouti à un accord national interprofessionnel (ANI) visant notamment à mettre en œuvre une politique de prévention au travail ambitieuse et une amélioration de la réparation des accidents du travail et maladies professionnelles (AT-MP). L’UNSA approuve globalement la philosophie de ce texte, qui doit selon nous permettre d’avancer sur l’amélioration de la santé, des conditions et de la qualité de vie au travail.


Visuels 6 juin

Le 6 juin à deux jours du vote de la loi LIOT à l’assemblée nationale, grande journée de mobilisation pour le retrait de la réforme des retraites.
Retrouvez les différents visuels et outils.
À utiliser sans modération !





Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail

La journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail le 28 avril mettra en avant le droit fondamental pour les travailleurs du monde entier à pouvoir travailler dans un environnement sûr et sain.
L’UNSA mobilisée sur la question de la santé, de la qualité de vie et des conditions de travail propose des outils pour mettre en avant ses revendications.


Réforme des retraites : une loi injuste et injustifiée promulguée

Le Conseil constitutionnel a validé le 15 avril dernier, l’essentiel de la réforme des retraites.
La loi, promulguée dans la foulée par le président de la République, recule à partir du 1er septembre 2023, l’âge de départ à la retraite à 64 ans, et augmente de façon plus rapide le nombre de trimestres nécessaires pour bénéficier d’une retraite à taux plein.




Réforme des retraites : « le gouvernement n’a pas d’autre choix que de retirer la réforme »

Intervention de Dominique Corona secrétaire général adjoint, chargé du dossier des retraites lors de la manifestation parisienne du 6 avril.


Réforme des retraites : mobilisation du 6 avril

Vidéo de la manifestation du 6 avril 2023 dans le cortège parisien de l’UNSA.

Intervention de Pauline Laby-Le-Clercq, Secrétaire régionale UNSA Île-de-France.


Réformes des retraites : mobilisation du 28 mars

Retour sur la 10ème journée de mobilisation intersyndicale, le mardi 28 mars.

Images du cortège UNSA à Paris, avec les interventions des militantes et militants UNSA qui réaffirment leur opposition au projet de réforme des retraites.


Semaine nationale de la petite enfance

Ce 18 mars s’ouvre la semaine nationale de la petite enfance. A cette occasion, l’UNSA rappelle l’importance de créer un véritable service public chargé de cette politique publique afin de répondre aux besoins de toutes les familles.


Réforme des retraites : pour le retrait on continue

Le gouvernement a activé le 49.3 pour faire passer son projet de réforme des retraites en force.
Face à ce déni de démocratie, l’intersyndicale appelle à des rassemblements partout en France ce week-end et à une grande journée de mobilisation jeudi 23 mars.


Visuels 23 mars

Après le coup de force du gouvernement on continue le 23 mars !
Ci-dessous les différents visuels et outils contre la réforme des retraites d’E. Borne.
À utiliser sans modération !






Visuels 15 mars

Ni un jour, ni un mois, ni un an de plus !

On continue pour gagner ! Tous dans la rue le 15 mars !

Ci-dessous les différents visuels et outils contre la réforme des retraites d’E. Borne.

À utiliser sans modération !


Des pistes pour un futur service public de la petite enfance

Le Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA) a adopté le 7 mars deux rapports. Le premier dresse un état des lieux des modes d’accueil pour les moins de 3 anset le second formule des propositions pour le futur service public de la petite enfance. L’UNSA y a exprimé ses propositions sur un sujet essentiel pour l’égalité hommes/femmes et la conciliation vie familiale – vie professionnelle.




Projet de réforme des retraites et 8 mars

L’intersyndicale a publié un communiqué s’intitulant : « Nous exigeons le retrait du projet de réforme des retraites qui pénalise particulièrement les femmes ».

Ce texte appelle les « travailleuses et travailleurs à se saisir du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, pour dénoncer partout l’injustice sociale majeure de cette réforme des retraites envers les femmes ».


Les médecins sont-ils trop gourmands ?

Revalorisation de la consultation d’1,50€, hausse de la rémunération « forfait médecin traitant » de 15%, hausse des tarifs des actes cliniques, aide pérenne pour l’embauche d’un.e assitant.e médical.e, prise en charge par l’Assurance maladie (21 000 €/an), etc.
Les syndicats de médecins vont-ils trop loin en refusant l’accord qui leur est proposé ? Pour l’UNSA, la réponse est clairement oui, et malheureusement, ce sont encore les assurés sociaux et les patients qui en subissent les conséquences.


Intervention de Rachel Silvera

Le 14 février 2023 Rachel Silvera économiste, maîtresse de conférence à l’Université Paris – Nanterre, co-directrice du MAGE ) ; spécialiste des questions d’égalité professionnelle est intervenue à l’UNSA pour échanger sur les inégalités de salaires et de retraites entre les femmes et les hommes.


Ensemble, le 7 mars, mettons la France à l’arrêt !

Les organisations syndicales et de jeunesse saluent la mobilisation de ces millions de travailleurs.euses, jeunes, retraité.e.s qui, depuis le 19 janvier, expriment leur opposition à cette réforme des retraites. Ils et elles sont déterminé.e.s à empêcher le recul de l’âge légal à 64 ans et l’allongement du nombre de trimestres, ce qui aurait pour effet de faire aussi baisser plus rapidement leurs pensions.


Visuels 16 février

Ni un jour, ni un mois, ni un an de plus !

On continue ! Tous dans la rue le 16 février !

Ci-dessous les différents visuels et outils contre la réforme des retraites d’E. Borne.

À utiliser sans modération !



Retraites : signez la pétition pour le retrait de la réforme !

L’UNSA et l’intersyndicale continuent à appeler les travailleurs et l’ensemble des citoyens à signer la pétition (on approche le million de signataires !) contre le projet de réforme injuste et brutal du gouvernement.
Report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans, accélération de l’augmentation de la durée de cotisation, martelons que nous refusons cette double peine !





Réforme des retraites : l’UNSA interpelle les députés

Alors que le projet de réforme des retraites arrive à l’Assemblée nationale, l’UNSA se mobilise pour interpeller les députés. Opposée au recul de l’âge de départ et à l’accélération de la durée de cotisation, l’UNSA le réaffirme, il existe d’autres solutions.





Le projet de loi décrypté en quelques questions simples

Ce premier décryptage du projet de réforme des retraites et les réactions de l’UNSA ont pour but de vous aider à comprendre les conséquences de ce projet sur les salariées et agents de la fonction publique
Pour faciliter la lecture, nous l’avons construit à partir des propositions du gouvernement complétées parfois de la position de l’UNSA.


Dominique Corona sur FranceInfo TV mercredi 11 janvier

Retrouvez l’interview de Dominique Corona dans le "fil Info" de France info TV, le 11 janvier 2023

Dominique Corona - FranceInfo TV - 11 janvier 2023

Dominique Corona sur FranceInfo Radio mercredi 11 janvier
Dominique Corona sur FranceInfo Radio mercredi 11 janvier

Michaël Zemmour invité à l’UNSA

Le 6 décembre dernier Michaël Zemmour, enseignant-chercheur à l’Université Paris 1 et chercheur associé à Sciences Po, est intervenu à l’UNSA pour débattre de la réforme des retraites voulue par le Gouvernement.

Retrouvez son analyse et celle de l’UNSA sur le projet de réforme, ses conséquences prévisibles ainsi que les solutions alternatives.

Intervention Michaël Zemmour

Laurent ESCURE sur France Info TV

Le Secrétaire Général de l’UNSA sur les dossiers d’actualité.

Laurent Escure - FranceInfo TV - 5 janvier 2023

Retraites : Rencontre avec la Première ministre le 4 janvier 2023

Laurent Escure, secrétaire général, donne la position de l’UNSA sur le perron de Matignon.

Laurent Escure - BFMTV - 4 janvier 2023





Emploi des séniors et usure professionnelle : l’UNSA avance ses propositions.

La concertation sur la réforme des retraites a débuté ce vendredi 14 octobre avec la question de « l’emploi des séniors et la prévention de l’usure professionnelle. » L’UNSA présente à cette réunion bilatérale a défendu ses propositions. Elle a également rappelé qu’un sénior sur deux n’est plus en emploi au moment de liquider sa retraite. Il convient d’agir urgemment et cela passe par plusieurs axes.


Retraites : les concertations vont débuter

Les partenaires sociaux étaient réunis mercredi 5 octobre au ministère du Travail pour l’ouverture de la concertation sur les retraites. Le gouvernement a précisé la méthode et ses objectifs. Lors de ce rendez-vous l’UNSA a réaffirmé ses positions. Elle attend une discussion loyale et transparente et réaffirme son opposition à tout recul de l’âge légal ou de la durée de cotisation.



Retraites : l’UNSA ne change pas d’avis

Hier soir, le gouvernement a décidé d’éviter le "passage en force" en ouvrant des concertations sur plusieurs sujets : dispositif carrières longues, pénibilité et usure au travail, transition emploi retraite et fin de carrière, emploi des (...)


Prévention : des annonces gouvernementales à amplifier

Le Ministre de la Santé et de la Prévention a annoncé dans la presse la création de trois consultations de prévention au cours de la vie d’adulte. L’UNSA salue la démarche et encourage le Gouvernement à multiplier les efforts pour que notre système de santé fasse plus de place à la prévention et à l’éducation à la santé.


Monétisation des RTT : un risque réel pour les salariés

L’Assemblée nationale a adopté un amendement permettant aux salariés de renoncer à tout ou partie de leurs RTT contre rémunération, et ce en dehors de tout accord de branche ou d’entreprise. Pour l’UNSA, le gouvernement est en train d’individualiser le démantèlement des 35 heures et fait peser un risque sur la santé des travailleurs.



Les premières projections des comptes de la...

Les premières projections des comptes de la Sécurité sociale pour 2022 tendent à démontrer que le déficit continue à se résorber. Ces résultats provisoires sont le fait d’une forte croissance de la masse salariale et d’un meilleur niveau d’emploi. Pour l’UNSA c’est donc bien l’augmentation des salaires et la lutte contre le chômage qui permettront de résorber le déficit de la Sécu.





Coup de chaud sur les urgences

Alors que les difficultés de l’hôpital public défrayent régulièrement la chronique, la période estivale s’annonce particulièrement difficile pour les services d’urgences. Afin de garantir la sécurité des populations, l’UNSA appelle le Gouvernement à mettre en place des mesures palliatives et immédiates telles que le retour des gardes obligatoires en médecine de ville ou encore l’orientation des patients présentant une urgence non vitale.


Dossier Médical Partagé : enfin des avancées pour les assurés sociaux !

Créé en 2004, le dossier médical partagé (DMP) peine à trouver sa place, et sa généralisation en 2018 n’aura pas non plus été à la hauteur des moyens déployés. Toutefois, l’UNSA se félicite qu’un arrêté oblige les professionnels de santé à alimenter ce « carnet de santé numérique ». Mais il faut désormais aller plus vite, et plus loin !


Le Ségur socio-éducatif : des questions demeurent.

L’UNSA demande la mise en place d’un accord cadre pour garantir l’effectivité des revalorisations. Le salarié ou agent public de la filière socio-éducative doit trouver sur son bulletin de salaire de juin la somme de 183€ avec la rétroactivité au 1er juin ainsi que la traduction en points d’indice pour les agents publics.



Contrôle des EHPAD : les revendications de l’UNSA

Auditionnée par la commission d’enquête du Sénat sur le contrôle et la tutelle des EHPAD, l’UNSA a pu faire part de ses constats et revendications afin d’améliorer les conditions de travail des personnels et l’accueil des résidents. L’enjeu étant de mettre la bientraitance, l’humain au centre du fonctionnement des EHPAD.


Sécurité sociale : nette amélioration des comptes en 2021

Après un déficit historique en 2020, les comptes de la sécurité sociale pour 2021 sont en nette amélioration. Toutes les branches réduisent drastiquement leur déficit. La branche retraite est même proche de l’équilibre. Pour l’UNSA, cela démontre que le vrai moyen pour combattre les déficits c’est la croissance durable.




Crise environnementale : repenser le financement de la Sécu

La crise Covid a très lourdement impacté, et impactera au moins pour les 10 ans à venir notre système de protection sociale (-35Mds€ en 2021). La crise environnementale risque d’accentuer encore les difficultés financières de notre système, (apparition de nouvelles pathologies, baisse des recettes…). Il faut donc d’ores et déjà penser à la façon de les financer, et notamment via de plus forts prélèvements sur la fiscalité environnementale.






L’UNSA signataire d’une tribune sur l’articulation entre la Sécurité sociale et les complémentaires santé.

Le Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) mène des réflexions sur la question de l’articulation entre la Sécurité sociale et les complémentaires santé. Mais ces derniers mois, une politisation des débats, a mis à mal le bon déroulement de ses travaux. L’UNSA, au côté d’une dizaine d’organisations syndicales et mutualistes, rappelle les enjeux qui attendent notre système de protection sociale : poids excessif du coût de la santé dans le budget de certains foyers, ou encore déserts médicaux….







Contrat d’engagement jeune : manque d’ambition

Annoncé par le Président de la République sur les réseaux sociaux, le « Contrat d’engagement jeune » est le nouveau dispositif d’accompagnement des jeunes de moins de 26 ans, sans formation ni emploi depuis plusieurs mois.
Pour l’UNSA, cette nouvelle mesure très simplifiée ne répond pas à l’urgence à agir pour les jeunes, fragilisés par la crise et s’éloigne de l’ambition universelle.


Accidents du travail, maladies professionnelles : l’UNSA soutient certaines pistes avancées par la Cour des Comptes

Dans son rapport annuel consacré aux lois de financement de la Sécurité sociale, la Cour des comptes se penche sur la reconnaissance et la réparation des accidents du travail, maladies professionnelles (AT-MP° ). Elle préconise des améliorations des dispositifs pour les rendre plus efficients et efficaces. Si l’UNSA partage certaines pistes, elle rappelle néanmoins ses impératifs en la matière.



Travailleurs des plateformes numériques : l’UNSA fait des propositions pour la santé et la sécurité au travail.

Pour l’UNSA, les plateformes numériques ont une forte responsabilité en matière de sécurité et de santé des travailleurs indépendants avec qui elles travaillent. Si elles ne sont pas les seules à devoir en prendre leur part, de par leur « influence », elles peuvent conduire à une meilleure prise de conscience et prise en compte des risques professionnels.


Le Parlement adopte l’extension du pass sanitaire et l’obligation de vaccination

La loi relative à la gestion de la crise sanitaire, qui prévoit notamment l’extension du pass sanitaire jusqu’au 15 novembre et l’obligation de vaccination pour certains professionnels a été adoptée par le Parlement. Ce texte va désormais passer entre les mains du Conseil constitutionnel qui pourra en modifier le contenu. Au vu de la situation inédite induite par la crise sanitaire, l’UNSA demande de véritables mesures d’accompagnement et un dialogue social sans failles.



Santé au travail : l’Europe veut aller plus loin !

Le 28 juin 2021, la Commission Européenne a adopté un plan d’actions « clés » pour mieux protéger les travailleurs. Construite autour de 3 objectifs forts que l’UNSA partage, cette stratégie cadre appelle les gouvernements, et notamment le gouvernement français, à renforcer les dispositions visant à protéger tous les travailleurs contre l’ensemble des risques qu’ils encourent.


Mieux soutenir les métiers du travail social : une nécessité pour l’UNSA

Olivier VERAN, ministre des Solidarités et de la Santé, a confirmé le renouvellement pour 5 ans du Haut Conseil du Travail Social et a présenté son nouveau président.
L’avenir du HCTS et la qualité de ses travaux sont désormais entre les mains de Mathieu KLEIN. Son portage politique, sa capacité d’entrainement et ses méthodes de travail devront permettre de relever les défis pour promouvoir et soutenir un secteur professionnel en première ligne, au service des plus vulnérables.


Faut-il rendre la vaccination contre le Covid obligatoire ?

Alors que le pays constate un ralentissement des prises de rendez-vous pour se faire vacciner contre le Covid-19, et que la progression du variant Delta inquiète les autorités, l’obligation de vaccination fait débat. Au-delà de la réflexion, et en l’absence d’impératif en la matière, l’UNSA estime qu’il faut amplifier la campagne d’information et de vaccination en allant à la rencontre des populations, y compris au travail.



Travailleurs de 2ème ligne : au-delà de la reconnaissance, il faut améliorer leur protection sociale

Alors que la plupart des salariés ont pu bénéficier du télétravail pour limiter leur exposition à la Covid, 4,6 millions de salariés du secteur privé dits de « 2ème ligne » ont pris un risque accru afin d’assure la continuité de la vie quotidienne des Français. Si l’UNSA soutient la nécessité de revaloriser ces métiers, elle appelle également à améliorer leur protection sociale au vu de leurs conditions de travail.



Congé parental : échec de l’opération séduction envers les pères

En 2014, l’UNSA a émis un avis favorable à la mise en place de la PreParE (prestation partagée d’éducation de l’enfant) portée par la loi sur l’égalité réelle entre les hommes et femmes. Cette prestation avait pour double objectif d’encourager le recours des pères au congé parental et de permettre aux femmes de ne pas s’éloigner trop du marché du travail contribuant ainsi à la réduction des inégalités professionnelles liées à l’arrivée d’un enfant.
Pour l’UNSA, cette réforme n’a pas démontré sa pertinence. D’autres mesures sont nécessaires pour la rendre attractive.



Télétravail et enfants à la maison : des outils pour passer le cap

Depuis l’annonce de la fermeture des crèches, et des écoles et des collèges-lycées, beaucoup de parents s’inquiètent de l’adaptation du mode de vie à la maison avec les enfants en bas âge, les jeunes en cours de scolarité, les adolescents, instruits de la période similaire vécue l’an dernier. La CNAF propose des outils pour les aider.


L’UNSA pro-active sur l’avenir de la protection sociale

En décembre dernier, le Gouvernement a commandé au Haut Conseil du Financement de la Protection Sociale (HCFiPS) un rapport sur « l’avenir de la Protection Sociale » et « les conditions d’un retour à un équilibre durable des comptes sociaux ». Membre actif de cette instance, l’UNSA a élaboré, appuyé, renforcé plusieurs propositions formulées dans la note d’étape qui vient d’être publiée.


Tests Covid : stop aux participations et franchises médicales

Depuis des mois, l’UNSA ne cesse de réclamer que les pouvoirs publics mettent fin à l’application des participations et franchises médicales (1 euro) qui restent à la charge des patients lorsqu’ils pratiquent un test Covid. Avec l’incitation à la pratique de tests salivaires pour les personnels de l’Éducation nationale, et l’obligation pour des travailleurs transfrontaliers de présenter des tests négatifs tous les 3 jours, il est temps que le Gouvernement réagisse.


Forfait patient urgences : pour l’exonération en cas d’invalidité et d’Affection Longue Durée

Voté dans le cadre de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2021, le forfait patient pour les passages aux urgences (non suivis d’une hospitalisation) pénalise de fait les assurés en situation d’invalidité ou en affection longue durée, exonérés jusque-là du ticket modérateur.

Pour l’UNSA, il est impératif de restaurer l’exonération de ces publics spécifiques.




Innovations technologiques : vers la santé numérique

Depuis plus de 10 ans, l’e-santé est au cœur des plans de développement stratégique des entreprises de la Tech.
Avec la Covid-19, la demande de télé-services en médecine a explosé : les consultations en ligne ou par téléphone sont la partie émergée d’une tendance de fond, la digitalisation de la santé.


Précarité énergétique : une épreuve pour les plus modestes

Avoir du chauffage, de l’eau chaude, de la lumière… bien naturel pour beaucoup d’entre nous, mais un véritable casse-tête, voire un luxe pour au moins 3,5 millions de ménages qui ont les plus grandes difficultés à payer leurs factures d’énergie. C’est ce qu’indique l’analyse 2020 de l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE), qui prévoit une aggravation certaine de la situation en raison de la crise sanitaire.


Logement social : quel bilan, 20 ans après la loi SRU ?

En 2000, dans le but d’augmenter l’offre de logements sociaux et de mieux les répartir sur le territoire, la loi de Solidarité et de Renouvellement Urbain (SRU) fixait à certaines collectivités territoriales un objectif de 25 % de logements sociaux en 25 ans. Vingt ans après et à 5 ans de son terme, la loi SRU a-t-elle fait preuve de son efficacité ? Où en est-on et qu’en sera-t-il après 2025 ?




Pour l’UNSA, face à la crise, il faut construire les protections de demain

Ce lundi 25 janvier, l’UNSA et France Assos Santé étaient conviées par la FNMF à une table ronde sur les enjeux de la crise sanitaire. L’UNSA y a développé la façon dont elle aborde la question pour améliorer la protection sociale et les protections de demain. C’est devant une centaine de mandatés locaux de la mutualité française que Frédérique GALLIAT, Conseillère nationale en charge de la protection sociale et des questions de santé est venue présenter la vision de l’UNSA.


Rapport du Haut Conseil du Travail Social : l’UNSA valide

L’UNSA a approuvé lors de la plénière du 25 janvier du Haut Conseil du Travail Social le rapport intitulé « le Travail Social au défi de la crise sanitaire ». Il contient 12 préconisations visant à prévoir et agir afin d’éviter une crise humanitaire. Ce rapport, riche et constructif, va au-delà du rappel des principes qui fondent le travail social. Il se saisit de l’enjeu majeur de la mise en place des Plans de continuité de l’activité (PCA), qui ont cruellement fait défaut dans nombre d’institutions, sans parler de l’absence d’articulation entre PCA des institutions d’un même territoire.


Réforme APL : compte à rebours lancé

Après plusieurs années de report, la réforme de la base de calcul de l’APL va entrer en vigueur le 1er janvier 2021, l’idée étant d’apporter une aide au logement au moment le plus opportun. Elle trouve une application immédiate avec la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons.



Le logement au cœur de la cohésion sociale

S’attaquer à la crise du logement alors que la crise sanitaire, devenue économique et sociale, va faire basculer plus d’un million de personnes dans la précarité, procède de la cohésion sociale. Mais réduire la politique du logement aux questions sécuritaires et communautaires serait une erreur.
Des annonces sujettes à polémique....



« Jeunes, le devoir d’avenir » : le CESE s’engage pour les jeunes

Chez les jeunes, les formes graves de la Covid-19 sont moins nombreuses que chez les plus âgés mais cette crise a révélé des détresses et des difficultés préexistantes qui conduisent aujourd’hui le CESE à produire une déclaration spécifique sur les jeunes. L’UNSA a activement pris sa part dans la construction de cette déclaration, qu’elle a approuvée le 2 décembre dernier.


Personnes en situation de handicap : des salarié•es à part entière

La Loi du 5 septembre 2018 « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » réforme l’obligation d’emploi des travailleur•euses handicapé•es (OETH) avec pour objectif de responsabiliser les entreprises, faire du dialogue social un levier à l’embauche, développer une politique d’emploi inclusive et simplifier leur déclaration d’obligation d’emploi.



Logement : une actualité brûlante

Volets logement du plan de relance et de la concertation citoyenne, passoires thermiques, lutte contre l’habitat indigne et les impayés, prévention des expulsions, réformes d’Action Logement et des APL..., le logement est au cœur de l’actualité en cette rentrée 2020.


Ségur de la Santé : une négociation historique

Lorsque les négociations ont commencé, le gouvernement Philippe a mis sur la table 6,4 milliards d’euros pour le volet personnel du secteur (public et privé). Au cours des discussions, Jean Castex, nommé 1er ministre, a pris en compte les remarques de l’UNSA Santé et Sociaux. Il a modifié la donne et ajouté sur la table 1,1 milliard ! L’enveloppe est donc passée à 7,5 milliards, dont 5,6 fléchés pour le secteur public.


PLFSS 2021 : l’UNSA demande la création d’un fonds pour gérer la taxe exceptionnelle des organismes complémentaires.

L’UNSA s’inquiète de voir que 250.0000 salariés pourraient se voir privés de complémentaire santé en raison de la faillite de leur entreprise dans les mois à venir. Pour y remédier, l’UNSA propose de flécher la contribution exceptionnelle des OCAM (1,5 Md €) vers un fonds visant à prendre en charge la portabilité́ des droits au maintien d’une complémentaire santé.


« 1000 premiers jours » : repenser l’accueil du nouveau-né

« 1000 premiers jours, là où tout commence » tel est le titre du rapport confié à une équipe d’experts présidée par Boris CYRULNIK. Centré autour de l’enfant, de son développement harmonieux, il démontre la nécessité de créer un véritable parcours des 1 000 jours qui garantit dans le même temps aux parents un quotidien apaisé.


Proche aidant : le congé enfin rémunéré !

Cette prestation versée par la CAF ou la MSA s’adresse à tous les salariés du privé comme du public qui cessent ou réduisent temporairement leur activité professionnelle pour s’occuper d’une personne handicapée ou en perte d’autonomie importante.
Elle entre en vigueur à compter du 30 septembre 2020.


Réforme des APL : nécessaire mais insuffisante

La réforme visant la base de calcul des APL entrera finalement en vigueur l’an prochain. La volonté d’être au plus près de la situation de l’allocataire, quasiment en temps réel, est intéressante. Cependant d’autres aspects auraient mérité d’être traités en profondeur.



La qualité de vie au travail : un levier pour une nouvelle stratégie de santé au travail

L’UNSA a toujours mis la prévention et la qualité de vie au travail au cœur de ses revendications à tous les niveaux : européen, national, local. La crise sanitaire a montré combien la santé au travail, l’hygiène et la qualité de vie au travail ont une importance capitale. Il est indispensable de revoir l’ensemble des questions liées à la santé au travail en prenant en compte les leçons de la crise que nous sommes en train de traverser.



Réforme de l’hôpital : l’humain d’abord !

Depuis 20 ans, les personnels des hôpitaux publics voient leurs conditions de travail se dégrader. Manque de moyens financiers, humains, matériels, la crise du Covid-19 met davantage en lumière ce que le monde hospitalier dénonce sans cesse et sans être entendu.


Comptes de la Sécurité sociale : il faut sécuriser l’avenir

Le Haut Conseil du Financement pour la Protection Sociale (HCFIPS), dont l’UNSA est membre, confirme dans sa note de mai 2020, l’ampleur du déficit attendu pour 2020. Pour l’UNSA, il ne peut être question d’assimiler ce déficit historique à une dette sociale « ordinaire ». Hors de question qu’elle soit remboursée par les assurés sociaux dans les années à venir.





Se protéger ne doit pas signifier renoncer aux soins

Avec la crise du coronavirus, la peur de se rendre chez le médecin mène à une situation de renoncement aux soins très préoccupante.
 
S’il n’y a en effet pas d’urgence à maintenir un rendez-vous annuel de contrôle chez le dentiste, il est des consultations qu’il ne faut pas négliger. C’est notamment le cas pour la surveillance du nourrisson, de la vaccination obligatoire des enfants ou encore le suivi des patients atteints de maladies chroniques.





49-3 : l’avis de l’UNSA

 
« Le 49-3 clôt le débat qui aurait dû éclairer les Français.
L’@UNSA_officiel va analyser le nouveau texte intégrant quelque 180 amendements. La bataille, pour la reconnaissance de la pénibilité, les aménagements, pour certains secteurs et la justice sociale, continue . »







L’UNSA présente à la présentation du 25ème rapport sur l’état du mal logement en France établi par la Fondation Abbé Pierre

 
L’UNSA, représentée par Rachel Brishoual, secrétaire nationale en charge du secteur Logement, partage les constats d’une situation insatisfaisante : augmentation du sans-abrisme, état d’insalubrité, d’indignité et de dangerosité d’un grand nombre de logements locatifs en grande partie occupés par des locataires qui n’ont pas d’autre choix entre un marché privé inabordable pour leurs revenus et un nombre insuffisant d’offre de HLM, notamment en PLAI.


Unsa, le syndicalisme des solutions

 
 
Ci-dessous en pièce jointe, le tract : "L’UNSA, le syndicalisme des solutions".
 
 
N’hésitez pas à le diffuser largement !
 
 
 
 



La stratégie UNSA : des solutions utiles

Laurent Escure précise, dans Alternatives Économiques, la stratégie de l’UNSA à la veille de la "conférence des financeurs". L’UNSA n’était pas demandeuse d’une retraite par points mais fait "le job "du syndicalisme utile en cherchant à faire progresser ce qui peut l’être et à obtenir de moindres reculs.

À lire ici.









L’interview de Laurent Escure sur BFMTV le 13 janvier 2020

Sur BFM TV, Laurent Escure détaille les avancées déjà obtenues par l’UNSA et précise les propositions du syndicat sur la question de l’équilibre financier .

Laurent Escure - BFMTV - 13 janvier 2020





Réforme des retraites : l’UNSA toujours mobilisée et efficace

Dès le début, l’UNSA a fait le choix de l’efficacité syndicale et de peser sur le contenu de la réforme par points, réforme que nous ne demandions pas. L’UNSA a eu la volonté de faire des propositions, de trouver les aménagements et les garanties indispensables.
Notre feuille de route est toujours de défendre l’intérêt général de tous les salariés et les intérêts particuliers de ceux des secteurs les plus impactés.



Face au Premier Ministre, l’UNSA déterminée

Le 18 décembre, l’UNSA a rappelé au Premier Ministre qu’on ne pouvait pas faire une réforme universelle dite "égalitaire" sans assurer de l’équité entre tous les métiers (pénibilité, régimes spéciaux, minimum contributif...). Si, sur la mesure d’âge à 64 ans, l’exécutif ne change pas de ligne, l’UNSA appellera à des actions de mobilisation en janvier.

Laurent Escure - BFMTV - 18 décembre 2019

L’UNSA passe "Le grand oral des Grandes Gueules" sur RMC

Le 18 décembre, Laurent ESCURE est venu répondre aux questions des chroniqueurs sur la stratégie de l’UNSA : action et négociation.

Laurent Escure - RMC - 18 décembre 2019





Comprendre les enjeux de la réforme des retraites (12)

 
Pour vous informer au mieux concernant la réforme en cours de discussion, l’UNSA met à votre disposition des articles sous forme de FAQ (Foire Aux Questions).
 
12- Le calcul de la pension va se faire sur l’ensemble de la carrière : quelles vont être les conséquences sur la pension ?


Arrêts maladie : Sus aux idées reçues !

 
 
Une étude menée par le groupe Malakoff Mederic Humanis, fait ressortir que 28% des personnes qui se seraient vu prescrire un arrêt de travail s’arrêteraient moins longtemps que la durée prescrite par leur médecin, voire ne s’arrêteraient pas du tout pour 17% !
 
 
 



Suite au colloque du 26 novembre


L’UNSA souhaite vivement remercier les 16 intervenants et la centaine de participants présents hier pour notre colloque "Santé au travail" organisé en partenariat avec le groupe AESIO.







Comprendre les enjeux de la réforme des retraites (6)

 
Pour vous informer au mieux concernant la réforme en cours de discussion, l’UNSA met à votre disposition des articles sous forme de FAQ (Foire Aux Questions).

6- Comment seront convertis, dans le système universel, les droits acquis dans le système actuel ?








Comprendre les enjeux de la réforme des retraites

Vous n’êtes pas un-e spécialiste des retraites, et pourtant, vous voulez mieux comprendre ce qui se prépare dans la réforme en cours de discussion.

L’UNSA va vous y aider en publiant régulièrement des articles sous forme de FAQ (Foire Aux Questions).

Et pour commencer : La réforme aura-t-elle bien lieu ?



L’expérimentation "Territoires Zéro chômeur de longue durée"

Dans son magazine de septembre-octobre 2019, l’UNSA a posé trois questions à Laurent Grandguillaume, Président bénévole de « Territoires zéro chômeur de longue durée ». Une expérimentation riche d’enseignements, qui a d’ailleurs retenu toute l’attention du CESE dans ses préconisations pour éradiquer la grande pauvreté.











Retraite : la concertation continue

 
Lundi 30 septembre, Dominique Corona, Secrétaire général adjoint, a été reçu par les équipes du Haut-Commissaire à la Réforme des Retraites.

Cette réunion avait pour objectif d’analyser les départs anticipés dans le système universel de retraite.








Retraites : Laurent Escure réagit sur BFM

Laurent Escure Secrétaire général de l’UNSA a réagi à la présentation du rapport Delevoye sur les retraites.

Laurent Escure - BFM-TV - 18 juillet 2019



Comptes de la Sécurité sociale : trajectoire d’équilibre compromise

 
Le gouvernement entrouvre le dialogue avec les partenaires sociaux.
 
Les comptes 2018 affichent un déficit de 1,2 milliard alors que la Loi de financement de la Sécurité sociale votée fin 2017, prévoyait 1 milliard.
 
Si on assiste à une baisse interrompue du déficit de la Sécurité sociale depuis 2012, la non compensation du crédit d’impôt taxe sur les salaires est venue dégrader les comptes.
 
Ce choix du gouvernement a eu pour conséquence de ralentir l’amélioration des comptes de la Sécurité sociale.



Retraites : dernière séance de concertation

 
La dernière séance de concertation a été consacrée aux transitions entre l’emploi et la retraite et aux nouveaux droits en faveur des jeunes et des aidants.
 
C’est dans ce cadre que Jean-Paul Delevoye, le Haut-Commissaire à la réforme des retraites (HCRR), a reçu, lundi 6 mai, une délégation de l’UNSA conduite par Dominique Corona, Secrétaire national.


Réforme des retraites : deuxième réunion de concertation sur les droits de solidarités et la gouvernance

 
Mercredi 17 avril, Dominique Corona, Secrétaire national en charge de la protection sociale et Annick Fayard, Conseillère nationale retraite et santé au travail ont rencontré les équipes du Haut -commissaire en charge de la Réforme des retraites.
 
Cette réunion avait pour objectif d’échanger sur les droits de solidarité dans le cadre d’un système universel de retraites et de réfléchir sur la gouvernance d’un tel système.



Gouvernance et âge légal : au menu de la rencontre entre le HCRR et l’UNSA

 
L’UNSA a rencontré ce 22 mars 2019 le Haut-commissaire à la réforme des retraites.

Lors de cette rencontre, Luc Bérille, Secrétaire général de l’UNSA, a rappelé que l’âge d’ouverture des droits à retraite avait déjà été évoqué lors des dernières réunions de concertation, le Haut-commissaire, comme le Président de la République, s’étant engagé à le conserver à 62 ans.



Réforme des retraites : l’UNSA a rencontré le Haut-Commissaire

 
La concertation est désormais centrée sur les départs anticipés dans la Fonction publique et les régimes spéciaux.

C’est dans ce cadre que Jean-Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme des retraites (HCRR), a reçu vendredi 8 mars 2019, une délégation de l’UNSA conduite par Luc Bérille, Secrétaire général.








Protec’Info spécial

 
 
La revue de l’actualité de la protection sociale de l’UNSA consacrée spécifiquement à la problématique des retraites !
 
 
 





Arrêts-maladie et indemnités journalières

 
Pour l’UNSA, le débat visant à faire payer un jour de carence à tous les salariés et agents an cas d’arrêt maladie est un faux débat. Et pour cause, aujourd’hui en France, ce ne sont pas les arrêts de courte durée qui coûtent cher mais les arrêts de longue durée. Pour l’UNSA, dans une société du 21ème siècle, il est temps de cesser de culpabiliser et de sanctionner les malades. Il faut trouver des solutions alternatives qui pourraient, par exemple, permettre des retours à l’emploi progressifs et adaptés après un long arrêt maladie et surtout prévenir le déclenchement de maladie professionnelle. A ce titre, l’UNSA porte 15 revendications pour amliorer la situation et mieux prendre en compte les conditions de travail. Ces supports viennent compléter le guide QVT en ligne, et peuvent vous accompagner lors des négociations sur la qualité de vie au travail.








Protec’Info

 
Découvrez la dernière édition (n°8 - juin, juillet et août 2019) !
 
Au sommaire dans ce nouveau numéro : Fusion de la CMUC et de l’ACS, c’est quoi ? Et si vos collègues y avaient le droit ? Mes nouvelles règles pour la retraite complémentaire pour 2019 à 2022, ... Bonne lecture !








L'Unsa à votre service

UNSA
Actualités Céfu
TPE Retraités
Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils Vos Droits