Premiers résultats de l’enquête Sumer : peu de bonnes nouvelles…

 
Le 9 septembre 2019, les premiers résultats de l’enquête Sumer 2017 (surveillance médicale des expositions des salariés aux risques professionnels) de la DARES ont été rendus publics.
 
Cette enquête a pour objet de mesurer les expositions aux risques professionnels des salariés du privé

 
On y apprend surtout que les contraintes physiques restent élevées, l’exposition aux produits chimiques importante puisque l’exposition a au moins un produit chimique concerne un tiers (32,2 %) des salariés en 2017, soit à peine moins qu’au début des années 1990 (33,8 %).
 
L’exposition à au moins un produit cancérogène concerne encore 10 % des salariés, soit 1,8 million de personnes.
 
De plus, les salariés témoignent d’une augmentation de la quantité et de l’intensité du travail demandé.
 
Pour l’UNSA, ces premiers résultats témoignent du chemin à parcourir pour les employeurs dans la protection de la santé de leurs salariés.
 
L’Unsa revendique notamment une nouvelle négociation sur la pénibilité, un renforcement de la traçabilité des expositions, la participation des salariés pour contribuer à améliorer leurs conditions de travail, le renforcement du contrôle de l’application des textes qui visent à protéger la santé des travailleurs par les employeurs.
 
Pour avoir accès au document, cliquer ici.

L'Unsa à votre service