Personnes en situation de handicap : des salarié•es à part entière

La Loi du 5 septembre 2018 « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » réforme l’obligation d’emploi des travailleur•euses handicapé•es (OETH) avec pour objectif de responsabiliser les entreprises, faire du dialogue social un levier à l’embauche, développer une politique d’emploi inclusive et simplifier leur déclaration d’obligation d’emploi.

La crise sanitaire a mis au premier rang de nouvelles préoccupations telles que le télétravail, la mise en place de mesures concernant l’apprentissage, l’embauche de travailleur•ses handicapé•es, alors que les chantiers structurels d’accompagnement de publics spécifiques sont tout aussi importants.

La question du télétravail

C’est un vrai sujet car il pourrait être considéré comme un « activateur d’inclusion ».
Les personnes en situation de handicap sont particulièrement impactées par ce mode de fonctionnement et ont des besoins spécifiques qui doivent être pris en compte pour leur offrir un environnement de travail adapté.
Tout doit être mis en œuvre pour ne pas les exclure de ce mode de travail ou à l’inverse pour ne pas les inciter plus que les autres salarié•es à recourir au télétravail, au risque d’un isolement puis d’une exclusion du collectif de travail.

Pour l’UNSA, il est impératif que les textes de loi, les accords de branche ou d’entreprise, les discussions dans les CSE ou au sein des comités techniques et CHSCT des administrations traitant du cadre d’emploi en télétravail, comportent tous un volet handicap.

Par ailleurs, dans le cadre du plan de relance, le gouvernement a prévu une enveloppe de 100 millions d’euros pour favoriser leur recrutement par les entreprises privées, et ce quel que soit leur âge.

L’aide financière d’un montant maximal de 4 000 € est attribuée pour une embauche d’un salarié travailleur handicapé effectuée entre le 1er septembre 2020 et le 28 février 2021, en CDI ou CDD d’au moins 3 mois et rémunérée jusqu’à 2 fois le Smic. Sur les 100 millions, 15 sont dédiés à l’emploi accompagné, dispositif créé en 2016 pour apporter un accompagnement adapté aux salarié•es handicapé•es travaillant en milieu ordinaire.

Pour l’UNSA, ces mesures vont dans le bon sens.
Cependant ce dispositif connaît un retard dans sa mise en place du fait d’une publication tardive du décret.
Aussi est-il nécessaire d’élargir la plage d’attribution de l’aide au moins jusqu’à fin juin 2021. Cette fin d’année connaîtra deux événements pour favoriser la rencontre entre les candidats et les établissements privés et publics : la semaine pour l’emploi des personnes handicapées du 16 au 22 novembre et la journée « Duoday » du 19 novembre, des rendez-vous incontournables de l’agenda social pour l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Tous les programmes sont accessibles en quelques clics :

Programme Agefiph : www.activateurdeprogres.fr

Programme FIPHFP : www.fiphfp.fr

Programme LADAPT : www.semaine-emploi-handicap.com

Duoday : www.duoday.fr

L'Unsa à votre service

Actualités Céfu
TPE Retraités
UNSA-Info Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils