Avortement : l’UNSA se réjouit de l’allongement du délai légal du droit à l’avortement en France.


https://www.unsa.org/2065

A l’occasion de la journée mondiale du droit à l’avortement, le 28 septembre dernier, l’UNSA s’offusquait du blocage par le Sénat de la proposition de loi permettant d’allonger de deux semaines le droit à l’avortement en France, le passant de 12 à 14 semaines.
C’est donc tout naturellement que l’UNSA se réjouit de l’adoption de la proposition de loi « visant à renforcer le droit à l’avortement » par l’Assemblée nationale le 30 novembre dernier.

C’est un premier pas, bien que la clause de conscience spécifique des médecins n’ait, elle, pas été retirée.
Pendant ce temps, aux Etats-Unis, la Cour Suprême pourrait remettre en cause le droit constitutionnel des femmes à disposer de leur corps et à avorter, preuve, s’il en était encore besoin, que les droits des femmes ne sont jamais acquis et qu’il nous faut en permanence nous battre pour, a minima, les conserver, et en gagner, toujours.

L'Unsa à votre service

Actualités Céfu
TPE Retraités
Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils Vos Droits