Conférence sur l’avenir de l’Europe : Concertation citoyenne à l’échelle européenne


https://www.unsa.org/1882

Souhaitée et impulsée par la France, la Conférence sur l’avenir de l’Europe, annoncée par Ursula von der Leyen à sa prise de fonction en tant que présidente de la Commission européenne, sera inaugurée le 9 mai prochain, à l’occasion de la Journée de l’Europe.

« Notre Union a apporté 70 années de paix et de prospérité. Pour tirer les enseignements des crises, relever les défis qui nous attendent, renforcer notre solidarité européenne et construire notre avenir commun, nous devons réfléchir ensemble à notre Union, en associant étroitement les citoyens, la société civile et les parlements nationaux », déclare le Portugal, actuellement aux commandes du Conseil de l’Union européenne (UE), à l’aube du lancement de la Conférence sur l’avenir de l’Europe.

Associer toutes les parties prenantes à l’avenir de l’Europe

Initialement annoncée pour mai 2020 et pour durer deux ans, elle a été reportée en raison de la pandémie de Covid-19 et de divergences interinstitutionnelles, notamment sur Ia gouvernance.
L’ensemble des acteurs étant enfin d’accord, une déclaration commune a pu être signée le 10 mars 2021. Elle définit les objectifs, la structure, le champ et le calendrier de la conférence.
Présidée conjointement par le Conseil de l’UE, la Commission européenne et le Parlement européen et dotée d’un conseil exécutif, les parlements nationaux seront étroitement associés, ainsi que d’autres organes ou groupes, comme le Comité économique et social européen ou les partenaires sociaux.
Tous les six mois se tiendra une assemblée plénière, composée de représentants des trois institutions ainsi que des parlements nationaux, de citoyens et d’autres parties prenantes.

Rapprocher les citoyen•nes du projet européen

Visant à associer les citoyens à un large débat, tous les Européens seront appelés à s’exprimer sur une plateforme numérique multilingue interactive.
Il s’agit d’améliorer et de renforcer le fonctionnement démocra¬tique de l’UE et de rapprocher les citoyens du projet européen par adhésion aux valeurs et objectifs communs.
Lutte contre le changement climatique, défis environnementaux, questions économiques et sociales, égalité et équité sociales, souveraineté de l’Europe, transformation numérique, promotion des valeurs européennes, renforcement de la voix de l’UE dans le monde ou consolidation des fondements démocratiques sont autant de sujets qui devraient être abordés, en lien avec le programme stratégique de l’UE.
Conclusions et orientations pour l’avenir de l’Europe sont attendues d’ici le printemps 2022, en pleine présidence française du Conseil de l’UE. Les institutions s’engagent à écouter les Européens et à donner suite aux recommandations formulées, conformément à leurs compétences respectives, sans exclure des modifications législatives ou une révision des traités.

La Confédération européenne des syndicats (CES), un acteur incontournable

Si la CES, dont l’UNSA est membre, a salué dès son annonce l’inscription des questions sociales parmi les priorités des travaux de la Conférence et la participation des partenaires sociaux européens aux séances plénières, elle continue à revendiquer leur pleine implication à tous les niveaux et toutes les étapes.
Pour la CES, cette conférence doit être l’occasion d’un dialogue effectif et prospectif ouvrant « la voie à une économie et une société européenne plus équitables, inclusives et durables fondées sur un contrat social renouvelé ».

Rachel Brishoual
Secrétaire nationale

Article paru dans UNSAMag 215

L'Unsa à votre service

Actualités Céfu
TPE Retraités
UNSA-Info Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils Vos Droits