Le Covid-19 doit pouvoir être reconnu comme maladie professionnelle pour tous les salarié·es.

L’UNSA demande que l’infection au COVID 19, dans le cadre professionnel, soit reconnue comme une maladie professionnelle et prise en charge par la branche AT/MP.

Le 23 mars 2020, l’UNSA a pris acte des propos du ministre des Solidarités et de la Santé, annonçant que l’infection au coronavirus serait automatiquement et systématiquement reconnue comme maladie professionnelle pour les personnels soignants.

Aujourd’hui de nombreuses voix, dont celle de l’UNSA, s’élèvent pour demander l’extension de cette disposition à tous les salarié·es qui permettent la continuité de la vie de notre pays (transports, sécurité, nettoyage, distribution alimentaire, etc…)

Ces salarié·es, souvent au contact du public, travaillent dans des secteurs stratégiques pour assurer quotidiennement les besoins essentiels de la population. À ce titre, ils sont plus exposés au virus et à ses conséquences.

Pour l’UNSA, les employeurs, quels que soient les secteurs concernés, ont l’obligation de protéger la santé et la sécurité des salarié·es et des agents. Il est donc juste et nécessaire que les infections par le COVID-19 en milieu professionnel soient reconnues comme maladie professionnelle/accident du travail.

Dans ce cadre, l’UNSA demande dès à présent que le ministre des Solidarités et de la Santé passe aux actes et publie les textes qui permettront cette reconnaissance.

Laurent Escure secrétaire général
Contact presse : Dominique Corona secrétaire général adjoint

L'Unsa à votre service

Actualités Céfu
TPE Retraités
UNSA-Info Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils