Baisse de l’indemnité d’activité partielle : pour l’UNSA, c’est toujours non !


https://www.unsa.org/1753

Un projet de décret diffère au 1er avril 2021 la baisse du taux de l’indemnité d’activité partielle. Cet énième report ne règle en rien la situation. L’UNSA demande à nouveau de maintenir le taux actuel et de manière pérenne.

Depuis plusieurs mois, le Gouvernement envisage de réduire l’indemnité d’activité partielle (hors longue durée) à 60 % du salaire brut (contre 70 % actuellement), soit environ 72 % du salaire net (au lieu de 84 % aujourd’hui), sauf, dans un premier temps, pour les secteurs dits protégés, fermés administrativement ou ayant subi une forte baisse du chiffre d’affaires (lire notre article du 4 novembre 2020).

L’UNSA juge incompréhensible et inacceptable que la rémunération des salariés en activité partielle soit rabaissée par rapport au niveau d’avant-crise. Par ailleurs, sans le justifier, le gouvernement avait déjà passé de 100 à 84 % la rémunération des salariés en activité partielle et en formation. Il est intolérable que la situation financière des salariés, en particulier les plus modestes, soit aggravée dans cette période. L’UNSA demande à nouveau le maintien du taux actuel d’indemnisation de manière pérenne.

L'Unsa à votre service

Actualités Céfu
TPE Retraités
UNSA-Info Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils Vos Droits