Enseignant menacé à Trappes : halte au séparatisme islamiste

- https://www.unsa.org/1743

Il n’est pas acceptable, qu’en 2021, un enseignant ait besoin d’une escorte policière pour aller travailler, et que sa seule issue soit sa demande de mutation. C’est pourtant ce qui arrive à Didier Lemaire, professeur de philosophie à Trappes. Pourquoi ? Pour avoir dénoncé, quelques semaines après l’assassinat de Samuel Paty, le séparatisme islamiste dont il est témoin depuis 20 ans dans la ville où il enseigne.

Depuis cette lettre ouverte dans l’Obs en novembre 2020, menacé sur les réseaux sociaux, il va travailler sous escorte policière dans son lycée, lui aussi placé sous surveillance.

Cet enseignant courageux s’est une nouvelle fois exprimé dans les médias ce week-end, rappelant qu’il avait déjà alerté les pouvoirs publics concernant l’atmosphère délétère s’étant peu à peu installée à Trappes.

En effet, il avait, en 2018, écrit au Président de la République et prévenu que « "De nombreux jeunes Français, musulmans ou non-musulmans, partagent aujourd’hui des valeurs anti-démocratiques, anti-républicaines."

L’UNSA tient à rappeler fermement qu’elle soutiendra toutes celles et tous ceux qui se mobilisent et combattent le séparatisme sous toutes ses formes, ainsi que l’emprise islamiste existant dans certains quartiers et / ou établissements scolaires.

L'Unsa à votre service

Actualités Céfu
TPE Retraités
UNSA-Info Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils