Alerte canicule, santé au travail : l’UNSA réclame une réglementation plus protectrice


https://www.unsa.org/2258

Avec le réchauffement climatique, les périodes de canicule se multiplient et sont de plus en plus précoces. À l’heure où la France connait un épisode particulièrement intense, l’UNSA appelle à une réglementation plus protectrice pour la santé des travailleurs.

D’années en années, les épisodes de fortes chaleurs se multiplient dans l’hexagone. Et s’il y a danger pour la population, les travailleurs sont très exposés, et leur santé menacée. Or rien ou pas grand-chose n’est prévu dans le Code du travail pour faire face.

Pour l’UNSA, les conséquences du réchauffement climatique doivent pousser la législation actuelle à évoluer et à aller au-delà de la « simple » obligation pour les employeurs d’assurer la sécurité morale et physique de leurs salariés et agents.

Ainsi l’UNSA demande qu’à l’atteinte d’une température définie, les entreprises et les administrations soient dans l’obligation d’activer un plan canicule dont les modalités doivent être négociées, notamment dans les branches et dans les instances pour le secteur public. Cela pourrait notamment passer par l’obligation d’adapter les horaires et cadences de travail, l’assouplissement du recours au télétravail, la fourniture de vêtements anti-UV pour les travailleurs en extérieurs, etc. Pour ce faire, ces plans canicule doivent se voir affecter de réels moyens.

Au vu de la dégradation du climat et de ses assauts de plus en plus fréquents et précoces, l’UNSA appelle à la mobilisation de tous (employeurs, État, organisations syndicales…) pour préserver la santé des populations mais également des travailleurs.

C’est d’ailleurs à ce titre que l’UNSA a d’ores et déjà mobilisé ses représentants afin qu’ils puissent être proactifs sur le sujet.

L'Unsa à votre service

Actualités Céfu
TPE Retraités
Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils Vos Droits