Du côté de la CNCDH

 
3 informations importantes sur le travail de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme :
 
Réunion du groupe de travail sur la police
 
Evaluation du plan 2016-2019 de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT
 
Rédaction d’une déclaration sur la ratification par la France de la Convention 190 de l’OIT

 
Réunion du groupe de travail sur la police :
Suite à l’adoption controversée de la déclaration portant sur les « violences policières illégitimes », la CNCDH a mis en place un groupe de travail qui sera amené à rendre un avis sur les liens entre la police et la population, notamment les liens de confiance.
Emilie Trigo, secrétaire nationale de l’UNSA a participé aux deux premières réunions de ce groupe de travail qui ont permis l’audition de trois spécialistes du sujet : Jacques de Maillard, enseignant en Science politique à l’Université de Versailles Saint Quentin, Cédric Moreau de Bellaing, sociologue et Sébastien Roche, chercheur au CNRS.
Ce groupe de travail de la CNCDH continuera à travailler dans les semaines à venir, et organisera de nombreuses auditions, notamment celles des syndicats de policiers, dont l’UNSA Police, afin de pouvoir rendre un avis impartial et éclairé d’ici la fin de l’année.
 
Réunion du groupe de travail LGBTI :
La CNCDH a été saisie par le Premier ministre afin d’évaluer de manière anticipée la mise en œuvre des mesures du plan 2016-2019 de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT.
C’est dans ce cadre qu’un groupe de travail a été mis en place, auquel participe Emilie Trigo, secrétaire nationale de l’UNSA.
Ce groupe de travail a ainsi pu auditionner cette semaine Aude Le Moullec Rieu, présidente de l’ARDHIS, association pour la reconnaissance des droits des personnes homosexuelles et trans à l’immigration et au séjour, Johan Cavirot et Mickaël Bucheron, respectivement président et vice-président de l’association Flag ! dont l’objectif est de lutter contre toutes formes de discriminations à l’encontre des gays, des lesbiennes et des personnes transgenres au sein du ministère de l’Intérieur et de la justice.
Ont été également auditionnés les chercheurs de l’INED Mathieu Trachman et Tania Lejbowicz travaillant sur l’enquête « Virage » (Violences et rapports de genre) et enfin, Janine Mossuz-Lavau, chercheuse sur les difficultés méthodologiques relatives à la conduite d’une enquête sur les préjugés et stéréotypes à l’égard des minorités sexuelles et de genre.
 
Rédaction d’une déclaration sur la ratification par la France de la Convention 190 de l’OIT :
Dans le cadre de sa participation aux travaux de la CNCDH, Emilie Trigo, secrétaire nationale, avait proposé de travailler sur une déclaration portant sur l’importance de la ratification par la France de la Convention 190 de l’Organisation Internationale du Travail sur les violences et le harcèlement au travail.
Après avoir auditionné, dans le respect du cadre tripartite de l’OIT, les représentants du gouvernement français, des travailleurs et des employeurs, une déclaration actuellement en cours de rédaction devrait être présentée à l’Assemblée Plénière de la CNCDH du 24 mars prochain, et Emilie Trigo en sera la rapporteuse.
 
Bagnolet le 2 mars 2020

L'Unsa à votre service

Actualités Céfu
TPE Retraités
UNSA-Info Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils