Lettre UNSA Retraités n°62 - Mai-Juin 2019

 

Sommaire
Action
Pétition : désindexation des pensions, il faut y renoncer.
Mobilisation des retraités : le prix de la désunion.
Réponse du premier ministre à notre Lettre ouverte.

Actualité
Congrès de l’UNSA.
Laurent Escure, nouveau Secrétaire Général de l’UNSA.

Dossier :
Rapport Libault.
Ce qui nous pose problème.
Communiqué de l’UNSA.

Actualité
Après le grand débat.

Actualité
L’urgence d’un pacte social et écologique.
1er mai
CSG : restitution de trop perçu.

Santé
Dossier médical partagé.
Des chiffres inquiétants.
Espérance de vie et pauvreté.
 
 
 

Lettre n° 62

Lire la lettre UNSA retraités n°62
 
 
 
 

 
 
 
L’éditorial de Jean-Marc Schaeffer, Secrétaire Général UNSA Retraités.

ET SI LA SOLUTION, C’ÉTAIT L’EUROPE !

Du 23 au 26 mai, les concitoyens européens devront désigner leurs représentants au Parlement Européen. Au regard des précédents scrutins et si l’on tient compte de certains sondages, il semblerait que ce type d’élections ne soit pas une priorité pour une grande partie des Français.
Et pourtant…, grâce à ses institutions, l’Union Européenne nous garantit de vivre dans le respect de la dignité humaine, toutes les nations la constituant doivent respecter les principes de liberté, d’égalité, de solidarité, de libre circulation et sont régies sur des bases démocratiques.
Nos principes de syndicaliste nous imposent de défendre l’idéal européen, aujourd’hui fortement mis à mal par la montée du nationalisme, parfois de la haine de l’autre qui peuvent mener à la remise en cause de nos droits et de nos libertés.
La politique européenne reste souvent contestée, mais il faut rappeler que ce sont les politiques nationales qui sont majoritairement responsables des choix dont se plaignent les Européens.
Face à l’émergence et à l’hégémonie de nouvelles puissances continentales, il est incontournable de se rassembler pour la défense des valeurs et des intérêts européens.
Certes, cette Europe, il faut la réformer, pour enfin construire la citoyenneté européenne, dans une Europe souveraine, avec une vraie défense et une vraie politique économique, communes, où la dimension sociale soit élevée au premier rang.
Et si la solution à nos problèmes sociaux, économiques, environnementaux se trouvait sur le niveau européen ?
Plus que jamais, et pour nous syndicalistes, l’enjeu du scrutin européen prend une importance de premier ordre…

Alors, le 26 mai, nous devons toutes et tous nous rendre aux urnes.

Jean-Marc Schaeffer

L'Unsa à votre service