Pour l’UNSA, une présence pour porter nos exigences sociales et écologiques

 

Le 6 mai 2019 - L’UNSA était présente au lancement de la mobilisation pour l’emploi et les transitions. Refusant ainsi la politique de la chaise vide, l’UNSA a pris acte des sujets mis en débat par le gouvernement et de la méthode associant l’ensemble des parties prenantes ( Collectivités locales, partenaires sociaux, CESE, grandes associations) au plan national et local.

Les débouchés attendus pour septembre doivent, pour l’UNSA, être très concrets concernant les aides à la mobilité, les gardes d’enfants, les questions de logement, l’accompagnement via la formation professionnelle.

L’UNSA a ajouté plusieurs questions : celle de la fracture sociale avec les sujets de la grande précarité, celle de la question sociale avec notamment le besoin de revalorisation des rémunérations, leur encadrement et leur adéquation avec les qualifications et bien sûr celle d’une ambition plus forte sur l’écologie.

Par ailleurs, l’UNSA a pointé le besoin d’associer l’ensemble des travailleurs, qu’ils soient du public ou du privé, sur l’ensemble de ces chantiers.

Enfin, l’UNSA a alerté pour que ces discussions soient l’occasion d’une nouvelle méthode prenant en compte réellement l’expression des partenaires sociaux et que les syndicats soient non seulement écoutés mais aussi entendus.

Laurent Escure
Secrétaire général de l’UNSA

L'Unsa à votre service