Covid et jours de carence : l’UNSA fait le point

À l’heure de la 2ème vague de la pandémie et des difficultés économiques qui s’amplifient, y compris les répercussions sur les revenus des ménages, l’UNSA revient sur les « conséquences » de la Covid sur votre salaire selon votre situation : cas contact ou positif.

Rappel :
Les jours de carence = 1 pour le secteur public et 3 pour le privé.

L’ARS ou ma CPAM m’indique que je suis "cas contact" COVID-19 et me demande d’être à l’isolement pendant 7 jours. Est-ce que cet arrêt est soumis aux jours de carence ?

Lorsque vous êtes cas contact identifié, l’ARS (Agence régionale de santé) ou la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie) vous demande de vous isoler 7 jours. Si vous ne pouvez pas télétravailler, il vous sera remis un arrêt de travail dérogatoire. Cet arrêt dérogatoire dispense des jours de carence, vous êtes donc indemnisé.e dès le 1er jour.

Je suis positif.ve à la COVID-19, et mon médecin m’a prescrit un arrêt de travail. Est-ce que cet arrêt est soumis aux jours de carence ?

Oui. Comme n’importe quel arrêt maladie, les jours de carence s’appliquent. Cependant, il se peut que, dans le privé, votre convention collective ou un accord d’entreprise prévoie la prise en charge de ces 3 jours par votre employeur. Renseignez-vous !

L'Unsa à votre service

Actualités Céfu
TPE Retraités
UNSA-Info Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils