Données de l’INSEE sur l’évolution de l’emploi salarié

- https://www.unsa.org/1783

L’INSEE a publié le 9 mars les données sur l’évolution de l’emploi salarié au quatrième trimestre 2020. Pour l’ensemble de l’année, les chiffres sont moins mauvais que prévus initialement. Au vu de l’incertitude des mois et années à venir, l’UNSA estime nécessaire la mise en place de protections plus importantes pour les actifs.

Au quatrième trimestre 2020, l’emploi salarié recule légèrement, de 20 600 (-0,1%). Les destructions d’emplois dans le secteur privé (- 28 200) sont compensées par quelques créations dans le secteur public (+ 7 600).

Au total, sur l’année, l’emploi salarié diminue de 283 900. Le secteur privé a détruit 320 200 emplois, tandis que la fonction publique en a créé 36 200 en raison de recrutements dans le secteur de la santé. Toutefois, ces chiffres sont positifs au regard des prévisions précédentes et sont assez similaires à l’année 2009, lors de la précédente crise économique où le PIB avait nettement moins reculé qu’en 2020.

Pour rappel, ce sont près de 700 000 emplois qui avaient été détruits au premier semestre 2020. Au troisième trimestre - le seul sans confinement de l’année - un rattrapage significatif s’était réalisé avec plus de 425 000 créations d’emplois.

Sans surprise, c’est le secteur de l’hébergement-restauration qui aura subi le plus de destruction d’emplois avec une diminution de 128 100 sur un an. Les autres secteurs impactés négativement sont notamment les services aux entreprises (dont intérim), les services aux ménages ou encore le commerce. À l’inverse, certains secteurs ont vu leur niveau d’emploi augmenter, comme celui de la construction ou des services non marchands, ce dernier étant porté par les métiers liés à la santé.

Cependant, beaucoup d’incertitudes enveloppent l’avenir sur les fronts de l’économie et de l’emploi. Mais de nombreux analystes s’accordent pour dire que lorsque les filets de sécurité comme le chômage partiel ou le fonds de solidarité seront levés, les licenciements augmenteront significativement et le taux de chômage augmentera pour atteindre entre 10 et 11% de la population active.

Lire nos propositions

L'Unsa à votre service

Actualités Céfu
TPE Retraités
UNSA-Info Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils