L’UNSA soutient Carola Rackete, capitaine du bateau Sea-Watch 3

 
Bonne nouvelle : la justice italienne a ordonné la libération de Carola Rackete, capitaine du bateau Sea-Watch 3 !
 
Elle avait été arrêtée par le gouvernement italien pour avoir débarqué à Lampedusa quarante migrants sauvés de la noyade en Méditerranée.

Depuis de nombreuses années la crise des réfugiés s’étale au grand jour et fait régulièrement la une des médias.

Pour l’UNSA, se pose avant tout la question élémentaire de la solidarité.
 
Dans ce contexte souvent dramatique, l’UNSA apporte son soutien à Carola Rackete, capitaine du bateau Sea-Watch 3, arrêtée par le gouvernement italien pour avoir débarqué à Lampedusa quarante migrants sauvés de la noyade en Méditerranée.

Si l’UNSA reste consciente de la complexité du traitement politique de cette situation, car y sont posées des questions d’humanité, d’économie, d’emploi, de scolarisation, de santé, mais aussi de géopolitique, elle rappelle que l’accueil et le traitement humain sont la première des réponses à mettre en œuvre.

La Confédération Européenne des Syndicats (CES), quant à elle, a appelé les dirigeants de l’UE à exiger la libération de Carola Rakete et à mettre fin à la « politique inhumaine et immorale de fermeture des ports » du gouvernement italien.

S’il est évident que des solutions pérennes doivent être trouvées au niveau européen, l’UNSA ne peut accepter que quelqu’un soit condamné pour le seul crime d’avoir sauvé des vies.

L'Unsa à votre service