Rapport 2020 du Haut Conseil pour le Climat : il faut relancer la transition juste !

L’UNSA se félicite que le Haut Conseil pour le Climat accorde une part très importante de son rapport aux territoires et à la justice sociale, soulignant que la “transition juste” est un enjeu central des politiques climatiques.

Dans l’actualité économique, sociale et politique du moment, le dernier rapport annuel du Haut Conseil pour le Climat, intitulé « Redresser le cap, relancer la transition » est passé presque inaperçu, pas pour l’UNSA !

L’instance en charge d’évaluer la stratégie nationale en matière de lutte contre le réchauffement climatique s’est montrée très critique vis à vis du gouvernement. Soulignant quelques rares progrès comme le budget vert mis en œuvre pour le prochain projet de loi de finances, il constate que l’évaluation des lois et des politiques en matière de climat n’a pas progressé.

En effet, la réduction des émissions de gaz à effet de serre continue à être trop lente et insuffisante pour permettre d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Le Haut Conseil pour le Climat définit ce que pourrait être un plan de relance économique compatible avec les objectifs de transition bas-carbone et de nouveaux emplois :

  • dans le bâtiment avec la rénovation énergétique ;
  • dans le transport avec des investissements dans les transports publics et les infrastructures de mobilité propres ;
  • dans l’industrie avec des mesures d’efficacité énergétique, le développement du recyclage des déchets et des matériaux et le soutien de la recherche et du développement pour des procédés industriels bas-carbone ;
  • dans l’agriculture avec l’augmentation du stockage de carbone dans les sols, le développement des protéines végétales et des pratiques agro-écologiques pour l’élevage ;
  • dans l’énergie avec le déploiement d’énergies renouvelables.

Comme le Haut Conseil pour le Climat, l’UNSA considère que l’élaboration du plan de relance aura un effet structurant sur les émissions des prochaines années, et doit anticiper les mutations de notre économie face au changement climatique. Il faut donc un changement de cap.

Le HCC rappelle que les régions sont “les cheffes de file du climat” avec plusieurs leviers d’action en matière de stratégie bas carbone, et notamment dans les trois secteurs les plus émetteurs en France : les transports, l’agriculture et le bâtiment.

Saluant la Convention Citoyenne pour le Climat, initiative remarquable à valoriser, le HCC rappelle que c’est l’État qui reste le garant de la mise en œuvre et de l’équité des politiques publiques climatiques.

En conclusion, le Haut Conseil pour le Climat rappelle que le changement climatique continue de s’aggraver. À l’échelle planétaire, les années 2015-2019 ont été les cinq plus chaudes jamais enregistrées. L’année 2019 a été la plus chaude pour la température de surface en Europe, et a été marquée par deux vagues de chaleur et une sécheresse exceptionnelles en France. Le premier semestre 2020 est le plus chaud jamais enregistré en France.

L’UNSA, au niveau national, dans les branches professionnelles et dans les entreprises, par l’action de ses représentants dans les négociations, se mobilise pour placer l’exigence écologique au coeur des plans de relance, et d’un dialogue social concret et efficace.

L'Unsa à votre service

Actualités Céfu
TPE Retraités
UNSA-Info Abo UNSA-Info
Les parutions de l'UNSA Voir-Écouter
Contact Transition écologique
UNSA-Boutique CES
UNSA-Conseils