Rentrée étudiante : l’UNSA dénonce la situation catastrophique du logement étudiant.

 
700 000 boursiers pour 172 000 logements CROUS !
Les chiffres parlent d’eux-mêmes ...

 
La baisse de l’offre (notamment due à la concurrence des logements style Airbnb) est combinée à l’augmentation du nombre d’étudiants (2,7 millions), à la hausse des loyers.
 
Autant d’éléments qui génèrent toujours plus de formes de logements de plus en plus précaires : so us-location, colocation de très petits espaces parfois, abris de fortune, ...
 
L’UNSA revendique l’encadrement des loyers des logements étudiants et l’accélération du Plan 60 000 logements étudiants (seuls 50% sont prévus à l’horizon 2022).
 
De plus, des outils de régulation permettant de favoriser l’accès au logement (notamment pour celles et ceux qui sortent du dispositif Parcoursup très tard) ou de faciliter la mobilité des étudiants (qui hésitent par exemple à recourir à Erasmus pour ne pas perdre leur logement) doivent être créés.

L'Unsa à votre service