Revenu Universel d’Activité : l’UNSA engagée dans la concertation

 
 
En septembre 2018, le Président de la République a lancé la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté dans laquelle il a annoncé la mise en place du Revenu universel d’activité.
 

 
Au regard de la situation du pays en matière de précarité et pauvreté (8,6 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté dont 3 millions d’enfants), l’UNSA a choisi de participer à la concertation lancée le 3 juin 2019 pour renforcer l’accès aux droits, lutter contre les préjugés à l’égard des personnes en situation de pauvreté, et mieux accompagner les parcours des personnes dans le respect de leur dignité.
 
Pour l’UNSA, le chantier qui aborde sa 3ème phase « Périmètre de la réforme » doit conduire à un système construit sur la solidarité nationale.
 
Chaque personne en situation de fragilité sociale et économique doit avoir droit à un revenu garanti et stable qui se présente comme une prestation sous condition de ressources.
 
Ce revenu, attaché à l’individu, doit être versé de façon automatique, à toutes les personnes quelle que soit la partie du territoire sur laquelle elles vivent.
 
Cette allocation d’un revenu est essentiellement une étape de transition de nature à participer au retour à l’emploi ou à l’accès à un premier emploi.
 
Tout en partageant le constat, l’UNSA sera très vigilante tout au long de la concertation pour construire un revenu universel ayant pour objectif de compenser l’absence de revenu due à une situation de précarité, que ce soit par le non accès ou la perte d’emploi, une situation de handicap ou de vieillesse.
 
Cela sera le socle minimum garantissant des droits fondamentaux pour tous et devra s’accompagner d’un renforcement de l’accompagnement social et vers l’emploi par les professionnels.
 
La lutte contre le non recours doit également être le fil rouge de sa conception qui rendra au système toute sa crédibilité et ainsi consolidera notre pacte social.
 
De plus, la peur du déclassement, de la bascule dans la pauvreté sont autant de points qu’il faudra appréhender dans nos travaux.
 
La pauvreté en condition de vie doit être traitée au même niveau que la pauvreté monétaire.
 
Au-delà de la participation de l’UNSA aux réunions de concertation des partenaires sociaux, nous avons choisi de porter une contribution à la connaissance des décideurs et des citoyens par le biais de la plateforme de la consultation citoyenne.
 
L’UNSA propose de créer un Revenu Universel de Solidarité et de mettre en place un Pôle Public d’Accompagnement Social et Professionnel organisant et facilitant l’accueil et le suivi des bénéficiaires de celui-ci.
 
Cette nouvelle politique publique devra répondre aux exigences de simplification, d’harmonisation et d’amélioration de la situation des bénéficiaires.
 
Retrouvez la contribution sur le site de l’UNSA :

https://www.unsa.org/Revenu-Univers...

L'Unsa à votre service