À partir de 16h47 ce mardi 5 novembre, les femmes, en France, travaillent gratuitement !

 
Ce calcul, fait par le collectif Les Glorieuses, se base sur une différence salariale moyenne de 15,4% entre les femmes et les hommes calculée par Eurostat.
 
Rapportée à notre calendrier, cette différence représente ainsi 38 jours payés en moins pour les femmes que pour les hommes !
 

 
C’est ainsi qu’à partir d’aujourd’hui, 16h47, toute femme travaillant en France peut se considérer bénévole jusqu’à la fin de l’année.
 
Cette date symbolique est une occasion supplémentaire de rappeler que pour un même travail ou pour un travail de valeur égale, l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes est obligatoire dans la législation française.
 
Pour l’UNSA il est donc temps que les textes soient appliqués !
 
Pour l’UNSA, l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est un enjeu essentiel en termes de droits fondamentaux, mais c’est aussi un enjeu économique et social.
 
A ce titre, l’UNSA continuera à s’engager à promouvoir une véritable égalité professionnelle qui passe par :

  • des actions pour le respect de la législation sur l’application des dispositions prises en faveur de l’égalité,
  • un recensement des données de genre afin que les bénéficiaires des dispositifs de formation, d’avancement, de postes à responsabilité dans les entreprises ne soient pas discriminés en fonction du genre,
  • favoriser un temps et une organisation du travail permettant une meilleure articulation entre vire vie professionnelle et vie personnelle
  • des actions visant la déconstruction des stéréotypes liés aux représentations « genrées » des métiers qui doivent permettre à chacune et chacun de ne pas s’interdire l’accès à tout type d’emplois.
     

L'Unsa à votre service