Congé proches aidants, mission sur les métiers du grand âge : deux annonces sur le dossier Perte d’Autonomie

 
Le 3 juillet, au cours d’une journée de travail sur les innovations dans le secteur médico-social, la Ministre Agnès Buzyn fait quelques annonces sur le dossier « Perte d’autonomie » et installe officiellement la mission sur les métiers du grand âge.
 

Cette mission a été confiée à Myriam El-Khomri.

Inspirée par le rapport Libault, la Ministre pointe les priorités : maintien au domicile, prévention, aménagement des logements, habitat intermédiaire, rénovation des établissements, baisse du reste à charge qui feront l’objet de mesures soit dans le PLFSS 2020 ou dans la prochaine loi sur le sujet sans préciser le financement, seulement réaffirmer le principe de la solidarité nationale.

Par ailleurs, la seule annonce nouvelle concerne le congé proche aidant indemnisé dont les contours restent à définir pour s’articuler avec les possibles négociations dans les conseils sociaux et économiques.

L’axe « services à domicile » nécessite de penser des réorganisations, des transformations des modes de travail qui changeront le quotidien des personnes, des professionnels et des aidants.

Pour l’UNSA, l’attractivité des métiers est un enjeu majeur mais ne sera possible que lorsque tous les personnels intervenant auprès des personnes âgées seront obligatoirement formés et qualifiés. En institution, une norme opposable de personnel de soin diplômé par résident est indispensable.

Outre la reconnaissance quelle apporte, la formation revêt une importance toute particulière dans la capacité des personnels à gérer des métiers physiquement et psychologiquement difficiles, tout particulièrement parce qu’ils sont exposés constamment à la dégradation physique et mentale, aux troubles du comportement, aux troubles psychiatriques ayant parfois des traductions violentes et finalement à la mort.

La mise en place de passerelles entre les différents types d’accompagnement permettrait d’évoluer dans le métier et de construire un déroulement de carrière. Ainsi, les questions de formation continue, de VAE, de conditions de travail, de pénibilité pourraient être traitées dans les instances de concertation dévolues.

L'Unsa à votre service