L’UNSA apporte son soutien aux syndicalistes réprimés en Turquie et en Iran

 
L’UNSA a participé, dans un cadre intersyndical, à des initiatives visant à dénoncer la répression que subissent des manifestants turcs et un syndicaliste iranien.

TURQUIE : Manifestant contre les conditions de travail sur le chantier de construction du nouvel aéroport d’Istanbul, 534 ouvriers et quatre représentants syndicaux ont été arrêtés la semaine dernière, 160 ayant été libérés depuis.

IRAN : Mohammed Habibi, syndicaliste enseignant, a été condamné le 4 août 2018 à 10 années d’emprisonnement, deux ans d’interdiction de toute activité sociale et politique et 74 coups de fouet suite à la participation, en mai dernier, à une manifestation pacifique.
Pour signer la pétition de soutien à Mohammed Habibi, cliquer ici.

TURQUIE :
Conditions de vie inadaptées, salaires versés avec retard, nombreux incidents sur le chantier ayant entraîné la mort de nombreux ouvriers, autant de motifs pour les travailleurs turcs de se mobiliser.

Les organisations syndicales françaises, dont l’UNSA, ont apporté leur soutien au syndicat de la construction de la DISK Dev Yapi-Is ainsi qu’aux 400 ouvriers encore en détention, en interpellant à ce sujet la société IGA de construction de l’aéroport, le ministère du Travail à Ankara, l’ambassade turque à Paris, le ministère de l’Intérieur à Ankara, la direction de la sûreté d’Istanbul, exigeant la libération des 400 ouvriers détenus, ainsi que leur réintégration et la satisfaction de leurs revendications.

IRAN :
Les organisations syndicales françaises UNSA, CFDT, CGT, FSU et Solidaires ont interpellé les autorités iraniennes concernant la situation du militant syndical Mohammed Habibi, enseignant, condamné le 4 août 2018 à 10 années d’emprisonnement, deux ans d’interdiction de toute activité sociale et politique et 74 coups de fouet suite à la participation, en mai dernier, à une manifestation pacifique.

Cette détention se faisant en violation totale de tous les droits humains et fondamentaux, les organisations syndicales françaises exigent la libération immédiate de ce syndicaliste iranien.

L’UNSA apporte par ailleurs son soutien à la pétition lancée par l’Internationale de l’Education, demandant elle aussi la libération de Mohammed Habibi.

L'Unsa à votre service