Un 1er mai violemment réprimé en Iran

 
 
L’UNSA est cosignataire d’un courrier aux autorités iraniennes.
 
 
 

Ce courrier émane du collectif syndical français constitué par la CFDT, la CGT, la FSU, Solidaires et l’UNSA pour la défense des droits des travailleurs et des libertés syndicales en Iran.
 
Il condamne les actes de répression à l’encontre d’une quarantaine de manifestants -travailleurs, étudiants, enseignants, écrivains et syndicalistes- roués de coups et arrêtés par les forces de l’ordre alors qu’ils manifestaient le 1er mai, à l’occasion de la journée Internationale des Travailleurs, appelant à l’unité de tous contre l’inflation, le chômage, la précarité et la corruption et pour la dignité, la liberté et les droits sociaux.

Le collectif, rappelant que l’Iran, en tant que membre de l’OIT, a accepté les principes et droits fondamentaux au travail, exige la libération de tous ceux qui sont encore emprisonnés.

Pour en savoir plus et soutenir nos camarades iraniens, cliquer ici.

L'Unsa à votre service