1er décembre, 8 mars, 17 mai… à l’UNSA, la provocation ne passe pas !

 
Alors que les militants anti-PMA pour toutes ont peiné à rassembler leurs manifestants ce week-end, le collectif « Marchons enfants » a d’ores et déjà prévu 5 futures journées de mobilisations.
 
Parmi celles-ci, le 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, le 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes et le 17 mai, journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie.

 
Provocation gratuite ou souhait d’invisibiliser les mobilisations ayant lieu à ces occasions ?
 
Pour l’UNSA, cela montre surtout le vrai visage de ce collectif, profondément LGBTphobe et sexiste.
 
Ayant fondé son engagement sur le respect des droits et des valeurs, et conformément à ses engagements de congrès, l’UNSA continuera d’agir, en lien avec la société civile, en revendiquant et en mettant en œuvre des actions de défense et de promotion des droits humains, en faveur de l’égalité des droits et de la lutte contre les violences et les discriminations.
 
A ce titre, l’UNSA sera bel et bien mobilisée, les 1er décembre, 8 mars et 17 mai prochains, pour contrer tous ceux qui voudraient encore limiter les droits des femmes.
 

 
 

L'Unsa à votre service